Communiqué suite à l’attentat meurtrier au siège de Charlie Hebdo

Les jeunes communistes du Nord tiennent à rendre hommage aux victimes de la fusillade qui a eu lieu ce mercredi 7 Janvier et qui a coûté la vie à 12 personnes, la plupart salariés du journal Charlie Hebdo. Bien que nous ayons été en désaccord avec certaines des positions de Charlie Hebdo, les journalistes décédés étaient connus pour leurs dessins et aussi pour leur engagement au côté des salariés, pour la défense des droits collectifs, à l’instar du regretté économiste anti-austérité Bernard Maris. Nous espérons que la justice mettra tout en œuvre pour arrêter et condamner ces assassins.
Ce qui s’est passé est un crime fasciste et l’extrême droite s’en frotte les mains. Cet acte ignoble intervient alors même que les idéologues racistes comme Zemmour ou Houellbecq sont chaque jour plus présent sur le devant de la scène médiatique. Les assassins de Charlie Hebdo sont assurément de leur côté. Leur acte est un cadeau inespéré pour tous ceux qui veulent anéantir les libertés individuelles et multiplier les apartheids en fonction des confessions religieuses ou des couleurs de peau. Nous appelons la jeunesse à ne pas sombrer dans le racisme et l’islamophobie de l’extrême droite. Cette période nous appelle au contraire à analyser clairement le jeu de la classe dominante qui ne cesse de vouloir nous diviser pour mieux régner.
Derrière la montée du fondamentalisme religieux se cache toujours les intérêts économiques des puissants. D’après les premiers témoignages, les assaillants agissaient au nom d’Al Quaida, groupe terroriste qui véhicule la violence depuis son origine. Celui ci a été créé de toutes pièces en pleine guerre froide par les Etats-Unis et leur fidèle alliée l’Arabie Saoudite, ces grandes puissances voulant renverser le gouvernement des communistes Afghans au pouvoir. Les USA et l’Arabie Saoudite souhaitaient stopper le partage des richesses et les progrès sociaux car ils remettaient en cause leur pouvoir. En Libye, où les terroristes sont au pouvoir, la guerre menée par la France a permis à TOTAL de s’accaparer la richesse pétrolière. En Syrie, la volonté d’écraser le régime de Bachar Al Assad a amené la Turquie (membre de l’OTAN) à soutenir les djihadistes de l’état islamique. Ces guerres impérialistes menées par nos gouvernants ,nous en payons aujourd’hui durement les conséquences. Car ce sont bien nos états guerriers qui ont créé ces monstres, ces terroristes qui se nourrissent de la misère et de l’ignorance.
Ce fléau ne pourra disparaître que quand la misère et la guerre auront disparu. Il n’est pas temps de baisser les bras. Chaque jeune où qu’il soit, doit se mobiliser, pour construire une société débarrassée de la misère et du racisme !

Publicités

Sommet G8-OTAN : Stop à l’austérité et à la guerre !

Sommet G8-OTAN : Stop à l’austérité et à la guerre !

De vendredi 18 mai au lundi 21 mai, les sommets du G8 et de l’OTAN se sont succédés et ont constitué les premiers pas du nouveau président français, François Hollande, sur la scène internationale. Le «changement c’est maintenant» annoncé a été inexistant.

Durant le sommet du G8, toujours aussi illégitime car excluant les peuples des décisions fondamentales, les chefs d’Etat ont plaidé pour plus de croissance et appeler les dirigeants européens à une «zone euro forte et unie». Encore et toujours des vœux pieux qui ne sortent pas de la logique de l’austérité, destructrice d’emplois et mortelle pour les peuples. C’est en mettant à terre les marchés financiers et en répondant à nos besoins sociaux que nous sortirons de la crise.

Ces dirigeants ont ensuite manifesté leurs préoccupations au sujet des troubles politiques en Afrique du Nord, au Sahel et au Moyen-Orient comme s’ils n’étaient pas responsables et ne profitaient pas de la déstabilisation dans ces régions pour faciliter l’accès aux ressources naturelles et aux marchés juteux pour leurs entreprises… Cela leur a permis d’embrayer sur le sommet de l’OTAN qui s’est tenu à Chicago.

Le sang coule à flots pour l’industrie militaire

Au menu, l’Afghanistan et la défense antimissile. Le président français a annoncé le retrait français pour la fin de l’année tout en restant évasif sur une présence française aux côtés des USA qui seront présents jusqu’en 2024 dans une guerre qui n’a fait que renforcer l’extrémisme et la violence. Pire, cette annonce de retrait a été l’occasion de masquer l’implantation du bouclier antimissile américain en Europe pour faire face une prétendue attaque extérieure (Russie, Iran). Nous aurions souhaité qu’un président de gauche remette en cause le processus enclenché par ses prédécesseurs de réintégration progressive dans l’OTAN et d’escalade de la tension qui passe par le réarmement. On nous proclame la crise partout dans le monde avec comme unique solution l’austérité et ses réductions des dépenses avec anéantissement des besoins vitaux pour les développement et une vie digne pour les peuples alors que pendant ce temps là le budget militaire mondial a doublé en dix ans…

Nous demandons au président français d’empêcher le financement et l’installation de ce bouclier antimissile qui engraissera l’industrie militaire sur notre dos au lieu d’utiliser cet argent prioritairement pour nos besoins fondamentaux. Nous sommons également au nouveau président de se retirer au plus vite de l’Alliance atlantique qui prétend s’ériger en gendarme du monde satisfaisant les intérêts de la puissance américaine au mépris de la liberté des peuples. La sortie de l’OTAN, c’est maintenant!