Appel à la mobilisation le 9 avril contre l’austérité !

La CGT, en intersyndicale avec FO, FSU et Solidaires, appelle à une journée interprofessionnelle d’action et de grève, jeudi 9 avril 2015, contre les politiques d’austérité et pour la mise en œuvre d’alternatives. Un rassemblement national sera organisé à Paris, à partir de 13h00, de la place d’Italie (13e arrondissement) à l’esplanade des Invalides (7e arrondissement).

Combattre et réduire le chômage, permettre la création d’emplois en changeant de politique économique, préserver les droits et tous les régimes sociaux, garantir et promouvoir le service public, augmenter les salaires (secteurs public et privé), les retraites, les pensions et les minimas sociaux, constituent des priorités sociales, de surcroît en période de crise.

Réunies le 17 février 2015, les organisations syndicales CGT, FO et Solidaires affirment leur détermination pour faire aboutir ces revendications et lutter contre l’austérité et ses impacts destructeurs tant socialement, économiquement que démocratiquement.

Le « pacte de responsabilité », la rigueur budgétaire, la réforme territoriale, nombre de dispositions du projet de loi libérale « Macron » ainsi que plusieurs décisions des pouvoirs publics et du patronat aggravent la situation des salarié(e)s, des retraité(e)s et des chômeurs(ses).

De nombreuses luttes et mobilisations syndicales sont d’ores et déjà engagées dans les entreprises, les services publics et les secteurs professionnels.

Pour faire converger ces revendications et exiger du gouvernement et du patronat qu’ils y répondent, les organisations syndicales CGT, FO et Solidaires s’engagent dans un processus de mobilisation. Conscientes de leur responsabilité, elles invitent les retraité(e)s et les chômeurs(ses) à se mobiliser et appellent l’ensemble des salarié(e)s, du public et du privé, à une journée de grève interprofessionnelle et à manifester le 9 avril 2015.

Les jeunes communistes de Cambrai et du Nord répondront présents à cet appel. Aujourd’hui plus que jamais, il est nécessaire d’unir les travailleurs, de lutter contre l’austérité et de vaincre le système qui en est à l’origine : le capitalisme.

Carte des manifestations selon le département d’origine

Article extrait de l’Humanité.

Publicités

Communiqué de solidarité avec nos camarades en lutte

Voilà des jours que nos camarades syndicalistes de la SNCF de Cambrai et de France sont en grève pour lutter contre le projet de loi qui vise à ouvrir le secteur des rails à la concurrence, suite d’une logique de destruction des services publics ( gaz, eau, téléphonie ont déjà subis les conséquences de celle ci). Pour ce faire, le gouvernement et la direction de la SNCF expliquent à grand coup de démagogie que la dette de la SNCF s’élève à plus de 40 milliards d’euros, et choisissent de s’acharner sur les salariés et les usagers plutôt que de trouver d’autres sources de financements : si nous sommes aujourd’hui arrivés à une telle situation, c’est bien à cause de 15 ans de mise en concurrence imposée par le patronat et l’Union européenne. On se retrouve au final dans une conjoncture où le gouvernement fait en sorte de mettre en concurrence usagers et salariés, lycéens et cheminots. La continuation de la grève ne dépend pas des grévistes, mais bien du gouvernement et de la direction qui préfèrent jouer le pourrissement de situation.

Parmi les emplois qui sont aujourd’hui entrain d’être sauvés grâce à l’action des syndicalistes de la CGT et de SUD Rail, il y a aussi ceux des futurs bacheliers !

 

C’est pourquoi nous, jeunes travailleurs, lycéens et étudiants communistes du Cambrésis, soutenons l’action de nos camarades et appelons les responsables de cette grève à prendre leurs responsabilités, tout comme nous soutenons les intermittents du spectacle et les postiers qui sont eux aussi en lutte . Comme disait Maurice Thorez « il faut savoir terminer une grève… dès que satisfaction a été obtenue ! » . Contre la division des travailleurs créée pour servir les intérêts du patronat, répondons unité de classe !

 

S’attaquer aux malades pour encore gaver les marchés financiers : le dogme Sarkozy/Fillon

François Fillon vient d’annoncer devant les députés l’application d’un quatrième jour de carence en cas d’arrêt maladie pour les salariés du privé et l’instauration d’un jour de carence pour la fonction publique.

Arguments officiels : s’attaquer à la fraude sociale, travailler à l’équité entre public et privé, réduire le déficit de la France.

Sauf que c’est tout l’inverse dont il s’agit. On connait maintenant la rengaine ! Avec cette mesure la droite estime faire une économie de 200 millions d’euros en s’attaquant aux salariés malades.

Sauf que pour l’essentiel la fraude à l’assurance maladie est le fait de certains professionnels de santé, du travail dissimulé non déclaré, de sous-déclaration des accidents du travail et maladies professionnelles et non des assurés sociaux.

Une fois de plus le véritable objectif de la droite n’est pas de s’attaquer aux racines du mal mais de fabriquer des boucs émissaires : les travailleurs qui abuseraient de leur droits.

Alors que les citoyens s’aperçoivent de plus en plus que ce gouvernement est au service unique des marchés financiers, Sarkozy nous ressort la bonne vieille méthode usée jusqu’à la corde de la division public/privé pour détourner l’attention des véritables responsables de la crise : diviser pour mieux régner !

Une fois de plus, sous prétexte d’équité entre public et privé, le gouvernement ne fait gagner de droits à personnes, mais en retirent à tous !

Ce matin sur France inter, le président du syndicat de la médecine générale dénonçait la supercherie qui consiste à nous faire croire que les salariés abuseraient des arrêts de travail.

Il nous explique que les arrêts de travail qui coutent le plus sont ceux des salariés de plus de 50 ans aux travaux pénibles qui nécessitent des arrêts de travail.

Le problème est selon lui pris complètement à l’envers puisque cette mesure va mettre la santé des travailleurs en danger alors même que les conditions de travail se dégradent, c’est donc sur ce sujet que le gouvernement devrait agir.

Pire, des salariés refusent aujourd’hui des arrêts de travail par culpabilisation ou par peur de sanctions, mettant par la même leur santé en danger et celle des autres pour des métiers dangereux !

Voilà la stratégie de cette droite ignoble : manier le mensonge pour créer de faux problèmes et faire semblant de les résoudre afin de diviser les français, de créer des boucs émissaires et d’enrichir les marchés financiers.

Pendant ce temps, pas touche aux fraudes fiscales des grandes entreprises, aux exonérations de cotisations sociales, aux revenus du capital…

Sarkozy nous fait la leçon qu’il a surement murie dans sa chambre d’hôtel à 37 000 euros la nuit pendant le G20. Ces mêmes G8 et G20 qui auront coûté 59 millions d’euros à la France et qui ne poursuivaient qu’un seul but : faire payer la crise au peuple pour sauvegarder leurs privilèges… il est temps d’en finir avec ce système et ses valets.

Fête de l’Huma 2011

Les 16,17 et 18 septembre prochains aura lieu, la Fête de l’Humanité 2011 !

Alors qu’un puissant vent de révolte balaye l’Europe, les pays de Proche et du Moyen-Orient, qu’en Amérique latine l’aire du socialisme s’étend chaque jours par l’effort conjugué de pays comme le Venezuela, la Bolivie ou encore Cuba, cette fête s’inscrit dans l’optique d’une année 2011/2012 qui devra être celle de la révolte, de la résistance et de la moblisation !

C’est dans cette optique que le Jeunesse Communiste du Nord vous propose de participer avec nous à ce grand moment de solidairté et de fête, de concerts et de débat, mais aussi de découverte de stand de tout les pays du monde, voilà la beauté de l’internationalisme !

Cette année, nous avons décidé de mettre notre stand sous l’étendard de l’internationale, de la lutte contre les guerres barbares et impérialistes menées par la France, les Etats-Unis ou encore Israel et le massacre du peuple paléstiniens.

Pendant 3 jours nous organiserons concerts, débats et actions militantes pour rythmer cette belle fête de l’action militante et révolutionnaire qui est la notre tout au long de l’année dans le Nord !

Si tu veux prendre contact avec la JC, participer a notre stand ou encore juste t’inscrire aux bus que nous organisons pour y aller :

. MJCF59_COM@YAHOO.FR

(en précisant nom,prénom et adresse)

. Thomas au 06.13.90.58.47

Pour plus d’informations et d’actualités sur la JC59, la page FaceBook ou celle de la Jc de Cambrai. Événement facebook du Déplacement en bus ici.

À noter:

☞ LE DEPLACEMENT
En bus : Vendredi 16 septembre 17 H au départ de Lille, Seclin et Ronchin ainsi qu’une navette passant par Douai, Cambrai et Valenciennes
Les horaires définitifs seront communiqués à la clôture des inscriptions par mail ou téléphone.
Retour prévu dans les 3 villes de départ Dimanche 18 septembre vers 20h

☞ Prix
26 € la Vignette Huma 2011 et le le déplacement en Bus aller-retour

Communiqué du MJCF sur la situation en Grèce : lorsque les dirigeants européens assassinent un peuple pour payer les banquiers.

Dans la nuit du 21 avril 1967, le bruit des bottes résonne dans Athènes, le même bruit que les 40 000 manifestants ont entendu hier lors de la 3ème grève générale de l’année et qui a causé 46 blessés. La Grèce, qui hier tombait sous le joug de la dictature des colonels, avec l’appui des Etats-Unis, continuera-t-elle de se soumettre aujourd’hui aux diktats des marchés financiers appuyés par l’Union Européenne et le FMI ?

Rien est plus sûr, car alors que depuis des mois le peuples grec se mobilise contre les plans d’austérités, le gouvernement social démocrate de Georges Papandréou décidait quant à lui hier, de négocier avec la droite un remaniement ministériel lui permettant un consensus autour du nouveau plan d’austérité de 6 milliards d’euros, sous formes de privatisations, et de hausse des taxations des plus pauvres.

Il est vrai que le « remède » paye : moins 4,5% de croissance en 2010, alors que le chômage s’envole à 15,9% au premier semestre 2011 et pourrait atteindre les 22% en 2012, sans parler de la baisse des salaires et des pensions. Les plus touchés sont encore une fois les jeunes avec 30,9% de chômage au premier semestre contre 24,2% il y a un an, à ce demander qui ce « plan de sauvetage » compte bien sauver ! A force de sacrifier des générations entières, c’est tout un pays et un peuple qu’on assassine sur l’autel du capitalisme !

Face à la pression populaire, certains députés du PASOK (le parti social-démocrate actuellement au pouvoir) ont préféré quitter le navire en train de couler. Après le Portugal c’est au tour de la Grèce de connaître une crise politique sans précédent. Car malgré le retournement de veste de mercredi soir (Papandréou annonçant que finalement il ne quitterait pas son poste), c’est bien l’ensemble du système politique qui est remis en cause : celui qui consiste à faire payer au peuple une crise qui n’est pas la sienne.

Comme le rappelait le PAME (Front militant unitaire des travailleurs, proche du Parti Communiste Grec KKE) dans son appel à la grève du 15 juin : « Il existe une solution dans les intérêts du peuple. C’est la voie du conflit avec les monopoles et l’Union européenne pour une économie et un pouvoir qui répondent aux besoins du peuple et non aux besoins des groupes monopolistes. »

Le Mouvement Jeunes Communistes de France exprime de nouveau sa solidarité avec le peuple grec dans sa lutte contre les politiques réactionnaires imposées par ses gouvernants aux ordres du FMI et de l’UE.

Le peuple grec demande « le départ du gouvernement de la Honte et de tout le personnel politique qui a géré le bien public, détruisant, pillant et asservissant la Grèce. La place de tous ces individus n’est pas au Parlement, mais en prison. »

Ces politiques au service du grand patronat et de la finance nous les connaissons partout en Europe. C’est pour cela que partout en Europe la mobilisation doit s’intensifier ! Nous devons refuser que le peuple paye la crise des capitalistes !

Contre le capitalisme, le racisme et la guerre.. UNITE POPULAIRE!

Le printemps est arrivé, le soleil avec lui, mais la jeunesse et les travailleurs ne vivrons pourtant pas mieux. L’année 2011, sous le signe du « toujours plus de profits » pour le patronat, continue de nous montrer à quel point notre avenir s’avère difficile. Notre pays est dans une situation de grave crise! Le système capitaliste, véritable machine à broyer les acquis sociaux, continue chaque jours à faire des ravages: plus de chômages et de licenciements, plus de précarité, moins de salaire pour les travailleurs, moins d’éducation pour les jeunes que l’on préfère fliquer, moins d’aides sociales pour les plus démunis, moins de soins, moins de retraites.. Plus un seul domaine n’est épargné alors que pendant ce temps les conditions de vie du plus grand nombre se dégrade au jour le jour et qu’une minorité vit dans le luxe! 

Le système capitaliste n’hésite pas à employer toutes les stratégies pour diviser le peuples et assurer sa domination: les jeunes contre les vieux, les hommes contre les femmes, le public contre le privé.. C’est les lois du capitalisme, qui mal caché derrière un prétendu soutiens aux libyens, pousse notre pays à l’agression militaire de ce pays pour exploiter son pétrole. 

A cela s’ajoute les questions touchant les populations immigrés ou issus de l’immigration,  toujours pointées du doigt dans une logique de « bouc-émissaires », responsables selon certains des maux de la société française.

La division du Peuple est une brèche ou prospèrent toutes les idées rétrogrades et le racisme. Le F-haiNe qui joue le parti du peuple et se proclame opposant au Sarkozysme n’hésite pourtant pas aussi à affirmer que l’UMP ne va pas assez loin dans ses réformes dévastatrices! (rappelons que le FN s’était aligné sur la retraites à 70 ans, les 39 heures, la suppressions de l’impôt sur la fortune et des allocations familiales) Le F-haiNe joue sur la division entre les différentes catégories de travailleurs, en fonction des origines ou des croyances. C’est en ce moment le meilleur outil de secours du capital pour briser l’unité du peuple ! Tout cela pour le plus grand bénéfice des patrons et pour tous ceux défendant ce système économique et social injuste ! C’est pour cela qu’il est essentiel de réagir et de ne pas se tromper de colère! Notre rage doit être dirigé contre le patronat et ses valets!  (Sarkozy , Parisot ,Le Pen etc.)

Face à cette offensive généralisé de la classe dominante, la jeunesse communiste de Cambrai ne voit qu’une seule alternative… Lycéens, étudiants, chômeurs, salariés et retraités ensemble dans la lutte pour la défense de nos intérêts. L’organisation et la luttes collectives pour réaliser l’unité populaire nécessaire à la Révolution ! Car l’émancipation des travailleurs et des classes populaires ne sera l’œuvre que des travailleurs eux même avec l’appuis selon nous des meilleurs outils pour défendre les intérêts de la grande majorité c’est à dire la Jeunesse Communiste, le Parti Communiste et la CGT !

Contre le capitalisme qui exploite les travailleurs, le racisme qui les divise , et la guerre qui opprime les peuples :

UNITÉ DES TRAVAILLEURS PAR DELÀ LEURS ORIGINES OU LEURS CULTURES CONTRE LES EXPLOITEURS CAPITALISTE ET POUR UNE SOCIÉTÉ PLUS JUSTE OU LES RICHESSES SONT PARTAGÉES POUR LE BIEN DE TOUS: LE SOCIALISME !