Communiqué : Face à l’abandon des jeunes de l’ASE ( ex DASS ), répondons présents et refusons la suppression des APJM !

Le Conseil Départemental du Nord, pour résoudre des problèmes de finances, s’attaque aux Jeunes de l’ASE (Aide Sociale à l’enfance) en les mettant à la rue à 18 ans !

Auparavant, un jeune de l’ASE (ex DASS) pouvait, à partir de 18 ans bénéficier d’un APJM.

L’APJM, c’est l’Accueil Provisoire Jeunes Majeurs, c’est à dire un contrat qui permet de bénéficier d’un accompagnement éducatif et financier, dans le but de pouvoir prendre son indépendance sur de bonnes bases, que ce soit par le biais d’un soutien éducatif, de diverses formations professionnelles ou la continuité de leur parcours scolaire.

Cet APJM est depuis le 1er Janvier 2016 remis en cause par le Conseil Départemental, qui accentue pressions et intimidations sur les établissements d’accueil afin d’arrêter ces contrats de prise en charge. Les mineurs atteignant leur majorité en cours d’année, qui n’ont ni ressource ni liens familiaux ne seront plus pris en charge. Les uns et les autres se trouveront livrés à eux-mêmes, dans l’impossibilité de se nourrir et de se loger dignement. Les près de 1300 jeunes concernés par les APJM dans le seul département du Nord n’ont pas à subir l’austérité !

Il est indigne de précipiter sans scrupule un jeune ayant eu des difficultés familiales dans un nouvel abandon !

La Jeunesse Communiste de Cambrai s’oppose strictement à ces restrictions de budget qui vont enliser des centaines de personnes dans des situations précaires insoutenables. Une fois de plus, ce seront les jeunes les plus précaires qui devront faire les frais de ces coupes budgétaires, alors que les plus riches continuent à avoir accès aux meilleures écoles, et à un accès facilité à l’emploi. La suppression des APJM ne feront que renforcer des injustices et ces inégalités !

Nous demandons :

-Le Rétablissement des conditions originelles d’obtentions des APJM.

-Le droit à un accompagnement d’insertion 18/25 ans pour permettre aux Jeunes de l’ASE de construire dignement leur avenir.

-La mise en place d’une politique nationale de l’aide sociale à l’enfance en revenant sur la décentralisation de celle-ci, afin d’homogénéiser dans chaque département la protection de l’enfance.

Arrêtons de faire souffrir à coup de restrictions budgétaires ! La France, qui ne targue d’être le pays des droits de l’Homme, doit permettre à toutes et tous des conditions de vie et d’éducation dignes! Misons sur le droit à l’éducation, le droit de vivre dignement, le droit de pouvoir construire son avenir correctement ! Misons sur l’avenir, misons sur notre Avenir !

apjm

Cette bataille n’est pas la première. Ici, photo de la lutte qui avait été menée pour le maintien du 115.

Publicités

4 réflexions sur “Communiqué : Face à l’abandon des jeunes de l’ASE ( ex DASS ), répondons présents et refusons la suppression des APJM !

  1. j’ai 53a et je suis un ancien de la dass si je n’avais pas bénéficié de l’APJM à l »époque c’est à dire (en 1982) j’aurais bien galéré,que devient cette société? Vous avez raison il ne faut pas supprimé ça il vont devenir quoi les jeunes en détresse? Sans compter le traumatisme que nous avons de pas avoir eu nos parents.
    Merci à ce pseudo gouvernement de gauche qui fait une politique de droite avec tout ce que ça comporte d’austérité.

    • Tout à fait d’accord avec vous,je suis assistante familiale depuis 1975 et donc j’ai vécu le début de l’intérêt que l’on commençait à porter aux enfants placés par l’assistance publique ,bien que les mômes n’étaient pas très choyés il y avait des solutions puis-qu’ à la majorité ils avaient une dote pour démarrer leur vie et que le travail ne manquait pas
      Mais ce qui attend ces jeunes abandonnés de tous est bien pire encore que ce que vous signalez dans ce « Communiqué »
      les jeunes se verront retirés de la famille d’accueil à partir de 16 ans pour être mis dans un foyer de semi- autonomie pour être parti en effet à 18 ans des services sociaux,ce ne sont pas des rumeurs ,JE VIS CETTE RÉALITÉ ,
      Ce qui est pire encore c’est que l’avenir on s’en fiche
      Un deuxième âgé de 19 ans en difficulté psychologique et physique est sorti d’un institut en Belgique depuis un an et il va être lâché de l’ASE parce que pas de billes pour continuer à le prendre en charge
      Alors qu’il est reconnu par la MDPH et que je monte une Curatelle pour lui avec l’aide de la mission locale car bien qu’il suit une formation ,il n’est pas en capacité de se gérer seul
      Il ne va plus être pris en charge en contrat APJM parce qu’il n’a pas répondu à des appels téléphoniques sur son tel aux rendez vous pour des places en foyer, »chaque fois j’ai eu l’info qu’une fois la place perdue »,
      Tout à chacun connaissant ses troubles m’aurait signalé le rendez vous,avant mais pas quand il est trop tard surtout qu’il fait l’effort de se lever tôt tous les jours pour se rendre en formation ,et aussi en sachant qu’il n’a pas envie de quitter la maison,
      Là ,moi même veuve depuis 4 ans ,je vais me retrouver à me débrouiller seule avec eux ,lâchement abandonnée de l’ASE qui cherche désespérément à se débarrasser à bon compte de mes deux gamins
      l’ASE n’assure plu son travail car cela fait un an que j’attend la prise en charge pour l’un par un SESADE puisse qu’il vient d’un » ITEP « et l’autre d’une « SAVS « car il sort d’un institut spécialisé
      ,ils ont réellement besoin d’encadrement tous les deux et,seule je ne suffis pas,car leur violence et leurs difficultés sont encore là
      Et je ne raconte pas tout,il faudrait un roman!!!!
      Plus aucun encadrement pour ces enfants qui en ont BESOIN !!!! et plu de prise en charge
      LA GROSSE HONTE pour ces gens qui nous commandent ,ils vivent bien ,sans soucis ,sans remords et s’arrangent pour laisser les jeunes soit à la charge totale des familles d’accueils soit à les préparer à partir de 16 ans à être dans la rue ,il y en a déjà beaucoup sous les tentes ,beurkkk !!!!

      Je suis une battante et je positive quand même ,on fera sans l’ASE ,pauvre pauvre ASE qui n’a plu de sous pour ses enfants que je plains de tout mon cœur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s